QUE TON OUI SOIT OUI !

 

Que ce soit dans le mariage, les rapports entre frères et sœurs ou dans les « affaires » de la vie, Dieu exige notre fidélité dans notre engagement. Et même si le chemin est parfois dur et rocailleux, notre ancre est le OUI que Jésus a accompli : « Je donne Ma Vie pour vous sauver. »  L'ancre que nous donnons à Dieu et aux autres, c’est OUI je te resterai fidèle, OUI tu peux compter sur moi, OUI je respecterai l’accord que je t’ai donné, OUI je t’aime !

La Parole de Dieu nous montre combien le fait d’être « d’accord » a de l’importance à Ses yeux.

Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.    (Saint Matthieu 18:19)

Accorde–toi promptement avec ton adversaire… (Matthieu 5:25)

Quand surgissent des désaccords ou des sentiments d’injustice entre parents, enfants, frères et sœurs ou avec des étrangers, nous devons faire ce qui est en notre pouvoir pour trouver un accord et le respecter. Que faire en cas de désaccord persistant ? Il vaut mieux supporter l’injustice, ou ce que nous pensons être de l’injustice. Sinon c’est la spirale inexorable de la rancœur, et puis les médisances, et puis l’agressivité verbale et enfin l’agressivité physique… 

Comportement à proscrire : recourir à la justice humaine. Un chrétien n’agit pas ainsi. Celui ou celle qui s’identifie à Jésus-Christ a dit « OUI » je veux marcher dans les empreintes de Jésus, OUI je veux la nature de l’agneau, qui abandonne ses droits.

 

Bénédiction

Deux évènements absolument remarquables sont tous deux soulignés par le fait qu’ils étaient d’un même accord :

Actes 1:14-15 nous dit qu'il y avait environ 120 personnes le jour de la Pentecôte : y compris Marie la mère de Jésus, des femmes et des frères, tous persévérants d'un même accord dans la prière et les supplications...

…et lorsque ceux qui sonnaient des trompettes et ceux qui chantaient, s’unissant d’un même accord pour célébrer et pour louer l’Eternel, firent retentir les trompettes, les cymbales et les autres instruments, et célébrèrent l’Eternel par ces paroles : Car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! en ce moment, la maison, la maison de l’Eternel fut remplie d’une nuée. (2 Chr 5 :13)

La Gloire de l’Eternel a rempli la maison !  La Gloire de l’Eternel a rempli 120 temples le jour de la Pentecôte et Il est le même hier, aujourd’hui et pour toujours.

 

... le revers de la médaille

Rompre un accord, c’est rompre un engagement, c’est briser ce qu’on a promis… Cela ne plaît pas du tout au Seigneur.

Lorsqu’un homme fera un vœu à l’Eternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il agira selon tout ce qui est sorti de sa bouche. (Nombres 30:3)  Le parjure était condamné par la Loi.

Jésus amplifie la Loi et dit : Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin.  Si vous vous mettez à réfléchir après avoir dit oui, à raisonner, à trouver de bonnes raisons pour le changer en « non », la Parole de Dieu nous dit que cela vient du malin. (Matthieu 5:37)   Vous êtes tombés dans le piège du diable comme nous le rappelle le Proverbe :

C’est un piège pour l’homme que de dévorer ce qui est saint et de s’informer après avoir fait des vœux  (Proverbes 20:25) 

Il nous incombe de bien réfléchir avant de faire des vœux ou conclure un accord ou s’engager pour le mariage ou tout autre engagement car notre âme est liée par ce qui sort de notre bouche et l’ancien Testament ne prévoyait qu’un seul cas où des vœux peuvent être déliés et pardonnés de l’Eternel. Il s’agit des vœux prononcés à la légère par une jeune femme et qui peuvent être désapprouvés et déliés par son père ou son mari à certaines conditions seulement. (cf Nombres 30:4-16)

Des promesses merveilleuses sont accordées aux enfants de Dieu qui se mettent d’accord et qui respectent leurs accords !

Encore une fois... Dieu est sur point de remplir Ses temples, mais Il cherche des agneaux et non des loups, des enfants obéissants et non désobéissants, le caractère de Jésus-Christ formé dans Son Epouse, éprouvé, testé et mis en action.